Pompes funèbres: Les Funérailles Olivier Mathy à Genval Rixensart

Accompagnements funéraires

Inhumation, ou crémation...
Inhumation, ou crémation...
Si le défunt n’a pas organisé au préalable ses funérailles ou exprimé expressément ses volontés, ce sont ses proches qui décident.

La crémation ou incinération est une tradition qui était ancrée dans certaines civilisations, notamment dans l’Antiquité grecque et romaine, et les civilisations orientales y sont encore très attachées.
Aujourd’hui, 30% des funérailles donnent lieu à une crémation ou une incinération, chiffre qui a doublé en 10 ans.

Chez les catholiques la crémation faisait l'objet d'une interdiction papale depuis 1886 mais cette interdiction a été levée par la décision de la Congrégation du Saint-Office en 1963.
Le protestantisme a autorisé la crémation dès 1887 .

Il n’y a pas de personne responsable du choix selon la loi, c'est pourquoi il est conseillé d'exprimer ses désirs de son vivant. Très souvent les avis divergent entre les membres de la famille. Dans des cas extrêmes, en cas de conflit, le juge de paix peut trancher ou désigner, dans l’entourage du défunt, la personne la plus apte à exprimer ses volontés.

Il est à noter que si la loi reste muette, toute personne qui donne aux funérailles un caractère contraire à la volonté du défunt ou à une décision dont elle a connaissance, est passible d’une sanction pénale assortie d’une amende.